INSTITUT DOCTEUR ANGÉLIQUE

Institut privé de philosophie et de théologie catholique

" Science et foi doivent marcher ensemble comme deux affectionnées "
(St François de Sales)
Chaine Catholique Arnaud Dumouch
Partenaire Ecole de philosophie EIRONEIA
Site partenaire de l'Institut
Liste des publications :

Théologie / Cours d'histoire de l'Eglise
Date Publication Sous-theme Tome Titre Description Durée
31/12/9999 01 La méthode en histoire de l'Eglise : Avec un regard de sagesse 01 La méthode en histoire de l'Eglise : Avec un regard de sagesse L'oeuvre d'Eusèbe de Césarée, premier historien de l'Eglise (260-340) Thème traité : Comment faire une histoire de la sainte Eglise différente de l'histoire en Sorbonne.
Sa méthode en histoire est une lecture à partir de l'action de Dieu qui conduit son Eglise. Eusèbe traite de divers thèmes : la succession des Apôtres comme ossature de l'Eglise, la diffusion du message, les erreurs, puis les persécutions de la part des païens et les grands témoignages qui sont la lumière de cette Histoire. Dans tout cela transparaissent pour lui la miséricorde et la bienveillance du Sauveur
00:42:00
31/12/9999 01 La méthode en histoire de l'Eglise: Avec un regard de sagesse 01 La méthode en histoire de l'Eglise: Avec un regard de sagesse Il faut regarder d’abord l’homme, qui est la source naturelle de son histoire Il existe deux conceptions de ce qui fait l’histoire Histoire conspirationniste : un seul critère expliquerait tout : une programmation permanente et sur plusieurs générations venant de petits groupes de conspirateurs. Histoire réaliste (que nous retiendrons) : L’histoire des hommes est conditionnée, comme l’histoire des individus, par trois grands critères :
1° Ce qui est naturel et inné (une psychologie marquée par les conséquences du péché originel) ;
2° ce qui est culturel (l’humanité nait avec un passé, une culture) ;
3° Ce qui est lié aux choix de la liberté (une liberté provisoirement diminuée par l’ignorance et la faiblesse).
00:21:00
12/01/2024 02 l'Histoire de l'Eglise 01 La France et les papes 1/6 La France et les papes : Première époque de Clovis à Othon II de l’empire germanique À cette époque (Mérovingienne, Carolingienne, Capétienne), les papes ont une autorité spirituelle tandis que leur pouvoir temporel est fragile. Ils sont souvent contestés par des autorités politiques liées aux invasions barbares qui ont renversé l’Empire romain d’Occident et qui souvent sont de religion arienne. Au X° s, avec l’Empire Romain Germanique, le pouvoir des rois menace de dominer le pouvoir spirituel des papes. 00:50:00
16/02/2024 02 l'Histoire de l'Eglise 01 La France et les papes De Grégoire VII à Philippe le Bel, le sommet de la puissance papale La réforme grégorienne sera un véritable miracle de renouveau pour l’Eglise catholique. Elle sera prolongée et menée à son sommet par des successeurs de qualité du pape Grégoire VII. À partir de là, l’Eglise catholique entre dans la période de la puissance temporelle des papes avec en particulier, au sommet, le pape Innocent III. À partir de son pontificat le rapport avec le pouvoir temporel entre dans une lente diminution. 01:26:40
15/03/2024 02 l'Histoire de l'Eglise 01 La France et les papes Des papes d’Avignon jusqu’au grand schisme d’Occident C’est la période de la guerre de Cent ans, de la peste noire, du grand schisme d’Occident. Dans cette période du Moyen age, cette prophétie commence à s’appliquer avec une perte d’autorité de la papauté (Jean 21, 18) : « quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas ». 01:36:00
17/05/2024 02 l'Histoire de l'Eglise 01 La France et les papes Du grand schisme d’Occident à Louis XVI par le Père Michel Viot Dans cette période, l’autorité de la papauté va peu à peu diminuer. Le grand schisme d’occident montre la fragilité de cette institution, sans compter une décadence plus grave des papes qui viendra avec la Renaissance et qui les verra se transformer en princes mondains. La Réforme protestante est le premier grand coup, voyant la papauté perdre son autorité sur une partie des chrétiens. Mais avant la Révolution française, ce sont les idées des Lumières humanistes, voulant se libérer des dogmes considérés comme archaïques, qui vont le plus fragiliser l’Eglise et préparer la Révolution française. 01:14:00
14/06/2024 02 l'Histoire de l'Eglise 01 La France et les papes Les événements de la Révolution française, par le Père Michel Viot Les événements de la Révolution française s’expliquent par les idées des Lumières qui se développent tout au long du XVIIIe siècle. Les Lumières sont une révolte de la raison qui veut secouer le joug des dogmes indémontrables de l’Eglise catholique. À partir de cette donnée, le père Michel Viot décrit la logique des événements qui aboutiront ensuite à la période napoléonienne puis au XIXe siècle où la France connaîtra un stupéfiant renouveau religieux. 01:08:00
31/12/9999 02 L'histoire de l'Eglise 02 L'histoire de l'Eglise Pourquoi la France mérovingienne est-elle appelée fille ainée de l’Eglise ? (481-751) Après la chute de l’empire romain d’Occident, l’Occident est livré à des tribus germaniques barbares païennes ou ariennes (négation de la divinité du Christ). La population romaine y est soumise à l’horreur et se réfugie dans les villes sous la fragile protection des évêques qui souvent aussi gouverneurs civils. Or c’est Clovis, le roi des Francs saliens de 481 à 511, qui se convertit le premier au catholicisme. Son calcul politique et religieux est payant puisque l’Eglise se met à le soutenir. Peu à peu, les autres rois barbares imiteront son exemple. C’est la période dure des mérovingiens, aux mœurs barbares que les évêques, souvent d’anciens moine, vont devoir peu à peu affiner. 00:46:00