INSTITUT DOCTEUR ANGÉLIQUE

Institut privé de philosophie et de théologie catholique

" Science et foi doivent marcher ensemble comme deux affectionnées "
(St François de Sales)
Chaine Catholique Arnaud Dumouch
Partenaire Ecole de philosophie EIRONEIA
Site partenaire de l'Institut
Liste des publications :

Théologie / Cours de Liturgie
Date Publication Sous-theme Tome Titre Description Durée
09/03/2024 03 Diverses questions liturgiques 01 Cours de Liturgie par Denis Crouan, docteur en Théologie Réforme liturgique: l’exemple de l’offertoire de la messe, de sa modification en 1969 Le docteur Denis Crouan aborde maintenant l’exemple significatif de l’Offertoire de la messe. À la suite de Vatican II, les rites de l’offertoire ont été modifiés. On a beaucoup glosé sur cette modification : qu’y a-t-on gagné, qu’y a-t-on perdu, était-il nécessaire de changer les choses ? Tentons de répondre à ces questions en faisant une comparaison systématique de l’ancien rite (missel « de Saint Pie V ») et du nouveau rite (missel de Saint Paul VI). Il est clair qu’il fallait cette réforme car les formules de jadis portaient des confusions, distinguant mal « le pain non consacré » et « le Corps du Christ ». 42:27:00
12/04/2024 03 Diverses questions liturgiques 01 Cours de Liturgie par Denis Crouan, docteur en Théologie Y a-t-il des oppositions liturgiques entre Benoît XVI et François ? par le Dr Crouan Après la première partie du cours qui abordait l'histoire de la liturgie, nous abordons certains points de la théologie de la liturgie. Le pape Benoît XVI a toujours eu une position très précise sur la réforme liturgique de Vatican II et à distingué ce que voulait le concile et ce qu’il s’est pratiqué en Occident dans un clergé en crise qui perdait le sens du caractère sacré de l’œuvre de Dieu. Il a assisté comme témoin aux abus du clergé progressiste et a essayé de résoudre la crise en permettant l’existence pour un temps de deux liturgies, celle du missel de Saint Pie V et celle de Paul VI. Le pape François, quant à lui, même s’il était moins porté sur la liturgie, a fini par produire un document qui est dans la ligne exacte de la volonté de Benoît XVI et qui fustige les abus de la génération de mai 68. Il demande l’application stricte des normes de Vatican II avec les gestes de respect qui conviennent à une œuvre sacrée (Lettre apostolique « Desiderio desideravi ») 01:20:34
10/05/2024 03 Diverses questions liturgiques 01 Cours de Liturgie par Denis Crouan, docteur en Théologie L’origine des séquences et l’usage de l’encens dans la liturgie Le docteur Denis Crouan aborde les séquences qui sont des chants populaires introduits dans la liturgie. Au Moyen Âge, on les appelait « proses » ou parfois « hymnes ». Elles sont le fruit d’une étroite collaboration de la science humaine avec l’inspiration divine. Les séquences approuvées par l’Eglise ont une grande profondeur théologique qui devient de plus en plus marquée au cours des siècles. L’usage de l’encens est attesté dès la plus haute antiquité. Puisque nous sommes des êtres de chair, nous appréhendons les réalités qui nous entourent par nos sens. Quant à la fumée de l’encens qui s’élève et parfume l’espace sacré, elle « aiguise » notre esprit en utilisant deux de nos sens pour évoquer les choses de Dieu : la vue et l’odorat. Malachie 1, 11 : « Du levant au couchant du soleil, mon Nom est louable parmi les nations. En chaque lieu, on brûle de l’encens pour mon Nom et on présente une offrande pure, car mon Nom est grand parmi les nations, dit le Seigneur de l’univers. 01:02:00
04/07/2024 03 Diverses questions liturgiques 01 Cours de Liturgie par Denis Crouan, docteur en Théologie Le chant et la musique au service de la liturgie Le docteur Denis Crouan montre que dans l’Exhortation post-synodale « Sacramentum caritatis » (février 2007), le Pape Benoît XVI consacre plusieurs lignes à l’art en général et au chant liturgique en particulier. Son enseignement permet de saisir le rôle important de l’art dans la liturgie. L’Histoire nous montre que lorsque la liturgie se décompose, l’art libéré de l’Église se met peu à peu au service du siècle pour n’être plus que « religieux » au sens le plus large et imprécis du terme. Il cesse alors d’être liturgique. Les critères qui permettent à un chant d’avoir sa place dans la liturgie sont :
1° Des mélodies directement enracinées dans les paroles de l'Ecriture;
2° Des paroles peu nombreuses.
3° Le chant véritablement liturgique qui met toujours le Seigneur au premier plan et entraîne au silence de méditation
00:19:48